Edito

Pour cette 5e édition de la Fabrique de l’Info, nous, les étudiants en master 2 de l’Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine, nous sommes emparés des problèmes de la censure, l’autocensure et la manipulation, vaste sujet au menu de la 3e édition des Tribunes de la Presse.

Du 17 au 19 octobre, elle se déroulait à l’IJBA et au TNBA de Bordeaux. La manifestation était organisée par le Courrier International, au moment où sa rédaction était en grève pour protester contre un plan de licenciements initié par la direction. Malgré les difficultés internes, ses journalistes étaient présents pour animer ces débats, ateliers et conférences.  

Pendant trois jours, nous avons sondé, restitué les propos des différents journalistes, nationaux et internationaux et des communicants présents. Un travail de reportage “à chaud”, en collaboration avec les master 1. Le métier de journaliste est passé au crible, face aux narcotrafiquants mexicains, face aux censures du régime chinois, face aux bouleversements liés à Internet...

Nous avons poursuivi cette première étape au travers d’enquêtes. Une semaine pour approfondir la réflexion et rendre un panorama du métier aujourd’hui.

Un environnement auquel les journalistes doivent se confronter. Il leur faut être tout-terrain. Faire face aux difficultés du droit à l’information en Iran, travailler dans la précarité qui suit l’exil. Les rédactions ne sont pas non plus épargnées, elles font face au dilemme d’envoyer ou non leurs journalistes en Syrie.

Prendre en compte les liens qui unissent la presse et le pouvoir : une nécessité pour le journaliste. Il pourra ainsi contourner les pièges : les tabous comme autour de la famille royale en Espagne, le discours des communicants à l’image de l’armée, verrou de l’information en temps de guerre, et la proximité avec les gouvernants pour éviter la connivence avec les élus locaux. 

Face à ces nombreux défis, la profession cherche à se renouveler. Traiter l’actualité à travers de nouveaux supports, comme la bande-dessinée. Trouver le juste équilibre entre information et humour. Redorer le blason de la liberté d’informer en France… 

Autant de questions que se posent les journalistes, alors que les problèmes économiques poussent les rédactions à se restructurer, voire à fermer. En attendant le remède miracle, l’information doit vivre, circuler, évoluer. Alors que nous nous apprêtons à intégrer le monde professionnel, c’est le moment idéal pour porter un regard critique sur ces problématiques.

 

 Morgane Thimel et Jérémy Jeantet

 

Archives